Mrs. Nadia Gamha

Vice-Gouverneur de la Banque Centrale de Tunisie

Vice-Gouverneur de la Banque Centrale de Tunisie depuis Août 2018, Mme Nadia GAMHA est la première femme à occuper ce poste en Tunisie et dans le monde arabe.

Titulaire d’une Maîtrise en hautes études commerciales de l’Institut des Hautes Etudes Commerciales (IHEC-Carthage) et d’un Master spécialisé en gestion bancaire délivré par l’Institut de Financement du Développement du Maghreb, elle aligne 36 années d’expérience au sein de l’Institut d’émission.

 Depuis son intégration à la Banque Centrale de Tunisie, Mme Nadia GAMHA a gravi tous les échelons et a enchaîné les postes de responsabilité. C’est ainsi qu’elle a dirigé durant 7 ans le département de la supervision bancaire et a été pendant 9 ans la première femme tunisienne cheffe du cabinet de 3 gouverneurs successifs.

Au cours de sa carrière, elle a eu à contribuer à des projets d’envergure nationale dont notamment le programme de modernisation du secteur bancaire, la refonte du cadre légal et réglementaire régissant l’activité bancaire, le renforcement du cadre opérationnel de la supervision bancaire et la restructuration des banques publiques.

Parallèlement à ses responsabilités managériales, elle a animé divers cycles de formation au profit de la communauté bancaire et ayant intervenu dans plusieurs séminaires nationaux et internationaux sur la gouvernance, la supervision bancaire et la gestion des risques y compris les risques climatiques.

Par ailleurs, elle est membre des organes de gouvernance (conseils d’administration, comité d’audit, comité des risques et comité de gouvernance) de plusieurs institutions nationales et régionales (Autorité de régulation du secteur des assurances, sociétés pétrolières, banques, Fonds Monétaire Arabe, programme de financement du commerce arabe).

Dans le cadre de ses fonctions actuelles, elle supervise l’implémentation du plan stratégique de la Banque Centrale qui comporte plusieurs projets structurants.

Mme Nadia GAMHA est également engagée pour promouvoir l’inclusion financière et faire du digital un levier pour la généralisation de l’accès aux services financiers. Dans ce sens, elle assure la vice-présidence du conseil de l’observatoire tunisien de l’inclusion financière. Elle est également membre du Conseil d’Administration de l’AFI (Alliance for Financial Inclusion)